Aquí tienes todo el contenido de la web ordenado por temas. Primero está el contenido de mi blog. Luego los libros para descargar gratis y luego el resto del contenido de la página:

Aquí van todos los libros ordenados por temas:

 

Y el resto de contenidos de esta página y los blogs que hay dentro:

Temas de los que trata la web:

Mapa del Sitio: todo el contenido ordenado por categorías 5.00/5 (100.00%) 2 votos

Guía para hacer un curso de retiro – Descargar gratis

ÍNDICE.

INTRODUCCIÓN.    3
POR IR EMPEZANDO:    3
SI ES TU PRIMER CURSO DE RETIRO.    4
QUÉ COSAS IMPORTAN.    4
VIERNES POR LA NOCHE    5
SÁBADO POR LA MAÑANA    6
PUNTOS DE EXAMEN.    6
COSAS PARA HACER.    7
COSAS PARA LEER.    7
EXAMEN.    8
NOTAS PERSONALES.    9
SÁBADO AL MEDIODÍA    10
PUNTOS DE EXAMEN.    10
COSAS PARA HACER.    10
COSAS PARA LEER.    10
EXAMEN.    11
NOTAS PERSONALES.    12
SÁBADO POR LA TARDE.    13
PUNTOS DE EXAMEN.    13
COSAS PARA HACER.    14
COSAS PARA LEER.    14
EXAMEN.    14
COSAS PARA HACER.    15
NOTAS PERSONALES.    16
DOMINGO.    17
COSAS PARA HACER.    17
COSAS PARA LEER.    18
NOTAS PERSONALES.    18
MI  PLAN  DE  VIDA.    19
PROPÓSITOS “GORDOS”.    19
PROPÓSITOS “CHICOS”.    19

Link: http://www.dudasytextos.com/ftp/guia_para_curso_retiro.doc

Vota esta noticia
 

Misal leccionario completo – Descargar gratis

Este documento contiene las lecturas y Evangelios de Misa de todos los días del año. Leccionario: Tiempo Ordinario: I II Ciclo: A B C Propio del Tiempo Solemnidades y fiestas Propio de Santos Difuntos

Link: http://www.dudasytextos.com/ftp/Misal_Leccionario_completo.pdb

Vota esta noticia
 

Misal en francés

ORDINAIRE DE LA MESSE RITE D’ENTRÉE CHANT D’ENTRÉE Au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit. Amen. La grâce de Jésus notre Seigneur, l’amour de Dieu le Père, et la communion de l’Esprit Saint, soient toujours avec vous. Et avec votre esprit. Préparons-nous à la célébration de l’Eucharistie en reconnaissant que nous sommes pécheurs. Je confesse à Dieu tout-puissant, je reconnais devant mes frères, que j’ai péché en pensée, en parole, par action et par omission, oui, j’ai vraiment péché. C’est pourquoi je supplie la Vierge Marie, les anges et tous les saints, et vous aussi, mes frères, de prier pour moi le Seigneur notre Dieu. Que Dieu tout-puissant nous fasse miséricorde ; qu’il nous pardonne nos péchés et nous conduise à la vie éternelle. Amen. KYRIE Seigneur, prends pitié. Seigneur, prends pitié. Ô Christ, prends pitié. Ô Christ, prends pitié. Seigneur, prends pitié. Seigneur, prends pitié. GLORIA Gloire à Dieu, au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes qu’il aime. Nous te louons, nous te bénissons, nous t’adorons, nous te glorifions, nous te rendons grâce, pour ton immense gloire, Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout-puissant. Seigneur, Fils unique, Jésus Christ, Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père ; toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous ; toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière ; toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous. Car toi seul es saint, toi seul es Seigneur, toi seul es le Très-Haut : Jésus Christ, avec le Saint-Esprit dans la gloire de Dieu le Père. Amen. PRIÈRE D’OUVERTURE LITURGIE DE LA PAROLE I II III IV IMMACULÉE PREMIÈRE LECTURE PSAUME DEUXIÈME LECTURE ALLÉLUIA ÉVANGILE Le Seigneur soit avec vous. Et avec votre esprit. Evangile de Jésus-Christ selon saint…(Matthieu, Marc, Luc, Jean) Gloire à toi, Seigneur. Acclamons la Parole de Dieu. Louange à toi, Seigneur Jésus. HOMÉLIE CREDO Je crois en un seul Dieu, Le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre, de l’univers visible et invisible. Je crois en un seul Seigneur, Jésus Christ, le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles : Il est Dieu, né de Dieu, lumière, née de la lumière, vrai Dieu, né du vrai Dieu. Engendré, non pas créé, de même nature que le Père; et par lui tout a été fait. Pour nous les hommes, et pour notre salut, il descendit du ciel. Par l’Esprit Saint, il a pris chair de la Vierge Marie, et s’est fait homme. Crucifié pour nous sous Ponce Pilate, il souffrit sa Passion et fut mis au tombeau. Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Écritures, et il monta au ciel ; il est assis à la droite du Père. Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts ; et son règne n’aura pas de fin. Je crois en l’Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie ; il procède du Père et du Fils ; avec le Père et le Fils, il reçoit même adoration et même gloire ; il a parlé par les prophètes. Je crois en l’Eglise, une, sainte, catholique et apostolique. Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés. J’attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir. Amen. PRIÈRE UNIVERSELE LITURGIE DE L’EUCHARISTIE Tu es béni, Dieu de l’univers, toi qui nous donnes ce pain, fruit de la terre et du travail des hommes ; nous te le présentons : il deviendra le pain de la vie. Beni soit Dieu, maintenant et toujours. Tu es béni, Dieu de l’univers, toi qui nous donnes ce vin, fruit de la vigne et du travail des hommes ; nous te le présentons : il deviendra le vin du Royaume éternel. Béni soit Dieu, maintenant et toujours. Prions ensemble, au moment d’offrir le sacrifice de toute l’Église. Pour la gloire de Dieu et le salut du monde. PRIÈRE SUR LES OFRANDES Le Seigneur soit avec vous. Et avec votre esprit. Elevons notre coeur. Nous le tournons vers le Seigneur. Rendons grâce au Seigneur notre Dieu. Cela est juste et bon. PRIÈRE EUCHARISTIQUE II Vraiment, Père très saint, il est juste et bon de te rendre grâce, toujours et en tout lieu, par ton Fils bien-aimé, Jésus Christ : Car il est ta Parole vivante, par qui tu as créé toutes choses ; C’est lui que tu nous as envoyé comme Rédempteur et Sauveur, Dieu fait homme, conçu de l’Esprit Saint, né de la Vierge Marie. Pour accomplir jusqu’au bout ta volonté et rassembler du milieu des hommes un peuple saint qui t’appartienne, il étendit les mains à l’heure de sa passion, afin que soit brisée la mort, et que la résurrection soit manifestée. C’est pourquoi, avec les anges et tous les saints, nous proclamons ta gloire, en chantant d’une seule voix : Saint ! Saint ! Saint, le Seigneur, Dieu de l’univers ! Le ciel et la terre sont remplis de ta gloire. Hosanna au plus haut des cieux. Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur. Hosanna au plus haut des cieux. Toi qui es vraiment saint, toi qui es la source de toute sainteté, Seigneur, nous te prions : Sanctifie ces offrandes en répandant sur elles ton Esprit ; qu’elles deviennent pour nous le corps et le sang de Jésus, le Christ, notre Seigneur. Au moment d’être livré et d’entrer librement dans sa passion, il prit le pain, il rendit grâce, il le rompit et le donna à ses disciples, en disant : « PRENEZ, ET MANGEZ-EN TOUS : CECI EST MON CORPS LIVRÉ POUR VOUS. » De même, à la fin du repas, il prit la coupe ; de nouveau il rendit grâce, et la donna à ses disciples, en disant : « PRENEZ, ET BUVEZ-EN TOUS, CAR CECI EST LA COUPE DE MON SANG, LE SANG DE L’ALLIANCE NOUVELLE ET ÉTERNELLE, QUI SERA VERSÉ POUR VOUS ET POUR LA MULTITUDE EN RÉMISSION DES PÉCHÉS. VOUS FEREZ CELA, EN MÉMOIRE DE MOI. » Il est grand, le mystère de la foi. Nous proclamons ta mort, Seigneur Jésus, nous célébrons ta résurrection, nous attendons ta venue dans la gloire. Faisant ici mémoire de la mort et de la résurrection de ton Fils, nous t’offrons, Seigneur, le pain de la vie et la coupe du salut, et nous te rendons grâce, car tu nous as choisis pour servir en ta présence. Humblement, nous te demandons qu’en ayant part au corps et au sang du Christ, nous soyons rassemblés par l’Esprit Saint en un seul corps. Souviens-toi, Seigneur, de ton Église répandue à travers le monde : fais-la grandir dans ta charité avec le Pape N., notre évêque N., et tous ceux qui ont la charge de ton peuple. Souviens-toi aussi de nos frères qui se sont endormis dans l’espérance de la résurrection, et de tous les hommes qui ont quitté cette vie : reçois-les dans ta lumière, auprès de toi. Sur nous tous enfin, nous implorons ta bonté : Permets qu’avec la Vierge Marie, la bienheureuse Mère de Dieu, avec les Apôtres et les saints de tous les temps qui ont vécu dans ton amitié, nous ayons part à la vie éternelle, et que nous chantions ta louange, par Jésus Christ, ton Fils bien-aimé. Par lui, avec lui et en lui, à toi, Dieu le Père tout-puissant, dans l’unité du Saint-Esprit, tout honneur et toute gloire, pour les siècles des siècles. Amen. PRIÈRE EUCHARISTIQUE III Tu es vraiment saint, Dieu de l’univers, et toute la création proclame ta louange, car c’est toi qui donnes la vie, c’est toi qui sanctifies toutes choses, par ton Fils, Jésus Christ, notre Seigneur, avec la puissance de l’Esprit Saint; et tu ne cesses de rassembler ton peuple, afin qu’il te présente partout dans le monde une offrande pure. C’est pourquoi nous te supplions de consacrer toi-même les offrandes que nous apportons : Sanctifie-les par ton Esprit pour qu’elles deviennent le corps et + le sang de ton Fils, Jésus Christ, notre Seigneur, qui nous a dit de célébrer ce mystère. La nuit même où il fut livré, il prit le pain, en te rendant grâce il le bénit, il le rompit et le donna à ses disciples, en disant : « PRENEZ, ET MANGEZ-EN TOUS : CECI EST MON CORPS LIVRÉ POUR VOUS. » De même, à la fin du repas, il prit la coupe, en te rendant grâce il la bénit, et la donna à ses disciples, en disant : « PRENEZ, ET BUVEZ-EN TOUS, CAR CECI EST LA COUPE DE MON SANG, LE SANG DE L’ALLIANCE NOUVELLE ET ÉTERNELLE, QUI SERA VERSÉ POUR VOUS ET POUR LA MULTITUDE EN RÉMISSION DES PÉCHÉS. VOUS FEREZ CELA, EN MÉMOIRE DE MOI. » Il est grand le mystère de la foi. Nous proclamons ta mort, Seigneur Jésus, nous célébrons ta résurrection, nous attendons ta venue dans la gloire. En faisant mémoire de ton Fils, de sa passion qui nous sauve, de sa glorieuse résurrection et de son ascension dans le ciel, alors que nous attendons son dernier avènement, nous présentons cette offrande vivante et sainte pour te rendre grâce. Regarde, Seigneur, le sacrifice de ton Église, et daigne y reconnaître celui de ton Fils qui nous a rétablis dans ton Alliance; quand nous serons nourris de son corps et de son sang et remplis de l’Esprit Saint, accorde-nous d’être un seul corps et un seul esprit dans le Christ. Que l’Esprit Saint fasse de nous une éternelle offrande à ta gloire, pour que nous obtenions un jour les biens du monde à venir, auprès de la Vierge Marie, la bienheureuse Mère de Dieu, avec les Apôtres, les martyrs, (saint N.) et tous les saints, qui ne cessent d’intercéder pour nous. Et maintenant, nous te supplions, Seigneur : Par le sacrifice qui nous réconcilie avec toi, étends au monde entier le salut et la paix. Affermis la foi et la charité de ton Église au long de son chemin sur la terre : veille sur ton serviteur le Pape N. et notre évêque N., l’ensemble des évêques, les prêtres, les diacres, et tout le peuple des rachetés. Écoute les prières de ta famille assemblée devant toi, et ramène à toi, Père très aimant, tous tes enfants dispersés. Pour nos frères défunts, pour les hommes qui ont quitté ce monde et dont tu connais la droiture, nous te prions : Reçois-les dans ton Royaume, où nous espérons être comblés de ta gloire, tous ensemble et pour l’éternité, par le Christ, notre Seigneur, par qui tu donnes au monde toute grâce et tout bien. Par lui, avec lui et en lui, à toi, Dieu le Père tout-puissant, dans l’unité du Saint Esprit, tout honneur et toute gloire, pour les siècles des siècles. Amen. COMMUNION Comme nous l’avons appris du Sauveur et selon son commandement, nous osons dire : PATER NOSTER Notre Père, qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié ; que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous soumets pas à la tentation, ORDINARIO DE LA MISA CONFERENCIA EPISCOPAL ESPAÑOLA http://www.conferenciaepiscopal.es9 mais délivre-nous du Mal. Délivre-nous de tout mal, Seigneur, et donne la paix à notre temps ; par ta miséricorde, libère-nous du péché, rassure-nous devant les épreuves en cette vie où nous espérons le bonheur que tu promets et l’avènement de Jésus Christ, notre Sauveur. Car c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire, pour les siècles des siècles. Seigneur Jésus Christ, tu as dit à tes Apôtres : « Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix » ; ne regarde pas nos péchés mais la foi de ton Église ; pour que ta volonté s’accomplisse, donne-lui toujours cette paix, et conduis-la vers l’unité parfaite, toi qui règnes pour les siècles des siècles. Amen. Que la paix du Seigneur soit toujours avec vous. Et avec votre esprit. AGNUS DEI Agneau de Dieu, qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous (bis). Agneau de Dieu, qui enlèves le péché du monde, donne-nous la paix. Heureux les invités au repas du Seigneur ! Voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde. Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir ; mais dis seulement une parole et je serai guéri. Le corps du Christ. Amen. PRIÉRE APRÈS LA COMMUNION CONCLUSION Le Seigneur soit avec vous. Et avec votre esprit. Que Dieu tout-puissant vous bénisse, le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Amen. Allez, dans la paix du Christ. Nous rendons grâce à Dieu. PREMIER DIMANCHE DE L’AVENT (A) 1er LECTURE 2,1-5 Lecture du livre d’Isaïe Le prophète Isaïe a reçu cette révélation au sujet de Juda et de Jérusalem: Il arrivera dans l’avenir que la montagne du temple du Seigneur sera placée à la tête des montagnes et dominera les collines. Toutes les nations afflueront vers elle, des peuples nombreux se mettront en marche, et ils diront: «Venez, montons à la montagne du Seigneur, au temple du Dieu de Jacob. Il nous enseignera ses chemins et nous suivrons ses sentiers. Car c’est de Sion que vient la Loi, de Jérusalem la parole du Seigneur.» Il sera le juge des nations, l’arbitre de la multitude des peuples. De leurs épées ils forgeront des socs de charrue, et de leurs lances, des faucilles. On ne lèvera plus l’épée nation contre nation, on ne s’entraînera plus pour la guerre. Venez, famille de Jacob, marchons à la lumière du Seigneur. PSAUME Quelle joie quand on m’a dit: «Nous irons à la maison du Seigneur!» Maintenant notre marche prend fin devant tes portes, Jérusalem! Jérusalem, te voici dans tes murs: ville où tout ensemble ne fait qu’un! C’est là que montent les tribus, les tribus du Seigneur. C’est là qu’Israël doit rendre grâce au nom du Seigneur. C’est là le siège du droit, le siège de la maison de David. Appelez le bonheur sur Jérusalem: «Paix à ceux qui t’aiment! Que la paix règne dans tes murs, le bonheur dans tes palais!» A cause de mes frères et de mes proches, je dirai: «Paix sur toi!» A cause de la maison du Seigneur notre Dieu, je désire ton bien. 2ème LECTURE Rom 13,11-14 Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Romains Frères, vous le savez: c’est le moment, l’heure est venue de sortir de votre sommeil. Car le salut est plus près de nous maintenant qu’à l’époque où nous sommes devenus croyants. La nuit est bientôt finie, le jour est tout proche. Rejetons les activités des ténèbres, revêtons-nous pour le combat de la lumière. Conduisons-nous honnêtement, comme on le fait en plein jour, sans ripailles ni beuveries, sans orgies ni débauches, sans dispute ni jalousie, mais revêtez le Seigneur Jésus Christ ; ne vous abandonnez pas aux préoccupations de la chair pour satisfaire ses tendances égoïstes. ÉVANGILE 24,37-44 Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu Gloire à toi, Seigneur! Jésus parlait à ses disciples de sa venue: «L’avènement du Fils de l’homme ressemblera à ce qui s’est passé à l’époque de Noé. A cette époque, avant le déluge, on mangeait, on buvait, on se mariait, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche. Les gens ne se sont doutés de rien, jusqu’au déluge qui les a tous engloutis: tel sera aussi l’avènement du Fils de l’homme. Deux hommes seront aux champs: l’un est pris, l’autre laissé. Deux femmes seront au moulin: l’une est prise, l’autre laissée. Veillez donc, car vous ne connaissez pas le jour où votre Seigneur viendra. Vous le savez bien: si le maître de maison avait su à quelle heure de la nuit le voleur viendrait, il aurait veillé et n’aurait pas laissé percer le mur de sa maison. Tenez-vous donc prêts, vous aussi: c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra. DEUXIÈME DIMANCHE DE L’AVENT (A) 1er LECTURE 11,1-10 Lecture du livre d’Isaïe Parole du Seigneur Dieu. Un rameau sortira de la souche de Jessé, père de David, un rejeton jaillira de ses racines. Sur lui reposera l’esprit du Seigneur esprit de sagesse et de discernement, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte du Seigneur, qui lui inspirera la crainte du Seigneur. Il ne jugera pas d’après les apparences, il ne tranchera pas d’après ce qu’il entend dire. Il jugera les petits avec justice, il tranchera avec droiture en faveur des pauvres du pays. Comme un bâton, sa parole frappera le pays, le souffle de ses lèvres fera mourir le méchant. Justice est la ceinture de ses hanches; fidélité, le baudrier de ses reins. Le loup habitera avec l’agneau, le léopard se couchera près du chevreau, le veau et le lionceau seront nourris ensemble, un petit garçon les conduira. La vache et l’ourse auront même pâturage, leurs petits auront même gîte. Le lion, comme le boeuf, mangera du fourrage. Le nourrisson s’amusera sur le nid du cobra, sur le trou de la vipère l’enfant étendra la main. Il ne se fera plus rien de mauvais ni de corrompu sur ma montagne sainte; car la connaissance du Seigneur remplira le pays comme les eaux recouvrent le fond de la mer. Ce jour-là, la racine de Jessé, ère de David, sera dressée comme un étendard pour les peuples, es nations la chercheront, et la gloire sera sa demeure. PSAUME71,1-2.7-8.12-13.17 Dieu, donne au roi tes pouvoirs, à ce fils de roi ta justice. Qu’il gouverne ton peuple avec justice, qu’il fasse droit aux malheureux! En ces jours-là, fleurira la justice, grande paix jusqu’à la fin des lunes! Qu’il domine de la mer à la mer, et du Fleuve jusqu’au bout de la terre! Il délivrera le pauvre qui appelle et le malheureux sans recours. Il aura souci du faible et du pauvre, du pauvre dont il sauve la vie. Que son nom dure toujours; sous le soleil, que subsiste son nom! En lui, que soient bénies toutes les familles de la terre; que tous les pays le disent bienheureux! Voici venir un jour… 2ème LECTURE Rom 15,4-9 Lecture de la de saint Paul Apôtre aux Romains Frères, tout ce que les livres saints ont dit avant nous est écrit pour nous instruire, afin que nous possédions l’espérance grâce à la persévérance et au courage que donne l’Écriture. Que le Dieu de la persévérance et du courage vous donne d’être d’accord entre vous selon l’esprit du Christ Jésus. Ainsi, d’un même coeur, d’une même voix, vous rendrez gloire à Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ. Accueillez-vous donc les uns les autres comme le Christ vous a accueillis pour la gloire de Dieu, vous qui étiez païens. Si le Christ s’est fait le serviteur des Juifs, c’est en raison de la fidélité de Dieu, pour garantir les promesses faites à nos pères; mais, je vous le déclare, c’est en raison de la miséricorde de Dieu que les nations païennes peuvent lui rendre gloire ; comme le dit l’Écriture: «Je te louerai parmi les nations, je chanterai ton nom.» ÉVANGILE Mt 3,1-12 Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu Gloire à toi, Seigneur! En ces jours-là, paraît Jean le Baptiste, qui proclame dans le désert de Judée: «Convertissez-vous, car le Royaume des cieux est tout proche.» Jean est celui que désignait la parole transmise par le prophète Isaïe: «A travers le désert, une voix crie: Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez sa route.» Jean portait un vêtement de poils de chameau, et une ceinture de cuir autour des reins; il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage. Alors Jérusalem, toute la Judée et toute la région du Jourdain venaient à lui, et ils se faisaient baptiser par lui dans le Jourdain en reconnaissant leurs péchés. Voyant des pharisiens et des sadducéens venir en grand nombre à ce baptême, il leur dit: «Engeance de vipères! Qui vous a appris à fuir la colère qui vient? Produisez donc un fruit qui exprime votre conversion, et n’allez pas dire en vousmêmes: ‘Nous avons Abraham pour père’; car, je vous le dis: avec les pierres que voici, Dieu peut faire surgir des enfants à Abraham. Déjà la cognée se trouve à la racine des arbres: tout arbre qui ne produit pas de bons fruits va être coupé et jeté au feu. le souffle de ses lèvres fera mourir le méchant. Justice est la ceinture de ses hanches; fidélité, le baudrier de ses reins. Le loup habitera avec l’agneau, le léopard se couchera près du chevreau, le veau et le lionceau seront nourris ensemble, un petit garçon les conduira. La vache et l’ourse auront même pâturage, leurs petits auront même gîte. Le lion, comme le boeuf, mangera du fourrage. Le nourrisson s’amusera sur le nid du cobra, sur le trou de la vipère l’enfant étendra la main. Il ne se fera plus rien de mauvais ni de corrompu sur ma montagne sainte; car la connaissance du Seigneur remplira le pays comme les eaux recouvrent le fond de la mer. Ce jour-là, la racine de Jessé, ère de David, sera dressée comme un étendard pour les peuples, es nations la chercheront, et la gloire sera sa demeure. TROISIÈME DIMANCHE DE L’AVENT (A) 1er LECTURE 35,1-6a.10 Lecture du livre d’Isaïe Le désert et la terre de la soif, qu’ils se réjouissent! Le pays aride, qu’il exulte et fleurisse, qu’il se couvre de fleurs des champs, qu’il exulte et crie de joie! La gloire du Liban lui est donnée, la splendeur du Carmel et de Sarône. On verra la gloire du Seigneur, la splendeur de notre Dieu. Fortifiez les mains défaillantes, affermissez les genoux qui fléchissent, dites aux gens qui s’affolent: «Prenez courage, ne craignez pas. Voici votre Dieu: c’est la vengeance qui vient, la revanche de Dieu. Il vient lui-même et va vous sauver.» Alors s’ouvriront les yeux des aveugles et les oreilles des sourds. Alors le boiteux bondira comme un cerf, et la bouche du muet criera de joie. Ils reviendront, les captifs rachetés par le Seigneur, ils arriveront à Jérusalem dans une clameur de joie, un bonheur sans fin illuminera leur visage; allégresse et joie les rejoindront, douleur et plainte s’enfuiront. PSAUME 145,7-10 (R. Is 35:4) Il fait justice aux opprimés, aux affamés, il donne le pain, le Seigneur délie les enchaînés. Le Seigneur ouvre les yeux des aveugles, le Seigneur redresse les accablés, le Seigneur aime les justes. Le Seigneur protège l’étranger. il soutient la veuve et l’orphelin. D’âge en âge, le Seigneur régnera! 2ème LECTURE 5,7-10 Lecture de la lettre de saint Jacques Frères, en attendant la venue du Seigneur, ayez de la patience. Voyez le cultivateur: il attend les produits précieux de la terre avec patience, jusqu’à ce qu’il ait fait la première et la dernière récoltes. Ayez de la patience vous aussi, et soyez fermes, car la venue du Seigneur est proche. Frères, ne gémissez pas les uns contre les autres, ainsi vous ne serez pas jugés. Voyez: le Juge est à notre porte. Frères, prenez pour modèles d’endurance et de patience les prophètes qui ont parlé au nom du Seigneur. ÉVANGILE Mt 11,2-11 Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu Jean le Baptiste, dans sa prison, avait appris ce que faisait le Christ. Il lui envoya demander par ses disciples: «Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre?» Jésus leur répondit: «Allez rapporter à Jean ce que vous entendez et voyez: Les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, et la Bonne Nouvelle est annoncée aux pauvres. Heureux celui qui ne tombera pas à cause de moi!» Tandis que les envoyés de Jean se retiraient, Jésus se mit à dire aux foules à propos de Jean: «Qu’êtes-vous allés voir au désert? un roseau agité par le vent?… Alors, qu’êtes-vous donc allés voir? un homme aux vêtements luxueux? Mais ceux qui portent de tels vêtements vivent dans les palais des rois. Qu’êtes-vous donc allés voir? un prophète? Oui, je vous le dis, et bien plus qu’un prophète. C’est de lui qu’il est écrit: Voici que j’envoie mon messager en avant de toi, pour qu’il prépare le chemin devant toi. Amen, je vous le dis: Parmi les hommes, il n’en a pas existé de plus grand que Jean Baptiste; et cependant le plus petit dans le Royaume des cieux est plus grand que lui. QUATRIÈME DIMANCHE DE L’AVENT (A) 1er LECTURE 7,10-16 Lecture du livre d’Isaïe Le Seigneur envoya le prophète Isaïe dire au roi Acaz: «Demande pour toi un signe venant du Seigneur ton Dieu, demande-le au fond des vallées ou bien en haut sur les sommets.» Acaz répondit: «Non, je n’en demanderai pas, je ne mettrai pas le Seigneur à l’épreuve.» Isaïe dit alors: «Écoutez, maison de David! Il ne vous suffit donc pas de fatiguer les hommes: il faut encore que vous fatiguiez mon Dieu! Eh bien! Le Seigneur lui-même vous donnera un signe: Voici que la jeune femme est enceinte, elle enfantera un fils, et on l’appellera Emmanuel, (c’est-à-dire: Dieu-avec-nous). De crème et de miel il se nourrira, et il saura rejeter le mal et choisir le bien. Avant même que cet enfant sache rejeter le mal et choisir le bien, elle sera abandonnée, la terre dont les deux rois te font trembler.» PSAUME23,1-6 (R. 7.10) Au Seigneur, le monde et sa richesse, la terre et tous ses habitants ! C’est lui qui l’a fondée sur les mers et la garde inébranlable sur les flots. Qui peut gravir la montagne du Seigneur et se tenir dans le lieu saint? L’homme au coeur pur, aux mains innocentes, qui ne livre pas son âme aux idoles. Il obtient, du Seigneur, la bénédiction, et de Dieu son Sauveur, la justice. Voici le peuple de ceux qui le cherchent, qui recherchent la face de Dieu! 2ème LECTURE 1,1-7 Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Romains Moi Paul, serviteur de Jésus Christ, appelé par Dieu pour être Apôtre, mis à part pour annoncer la Bonne Nouvelle que Dieu avait déjà promise par ses prophètes dans les saintes Écritures, je m’adresse à vous, bien-aimés de Dieu qui êtes à Rome. Qu’il vienne, le Seigneur: c’est lui, le roi de gloire! Cette Bonne Nouvelle concerne son Fils: selon la chair, il est né de la race de David; selon l’Esprit qui sanctifie, il a été établi dans sa puissance de Fils de Dieu par sa résurrection d’entre les morts, lui, Jésus Christ, notre Seigneur. Pour que son nom soit honoré, nous avons reçu par lui grâce et mission d’Apôtre afin d’amener à l’obéissance de la foi toutes les nations païennes, dont vous faites partie, vous aussi que Jésus Christ a appelés. Vous les fidèles qui êtes, par appel de Dieu, le peuple saint, que la grâce et la paix soient avec vous tous, de la part de Dieu notre Père et de Jésus Christ le Seigneur. ÉVANGILE Mt 1,18-24 Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu Voici quelle fut l’origine de Jésus Christ. Marie, la mère de Jésus, avait été accordée en mariage à Joseph; or, avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint. Joseph, son époux, qui était un homme juste, ne voulait pas la dénoncer publiquement; il décida de la répudier en secret. Il avait formé ce projet, lorsque l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit: «Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse: l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint; elle mettra au monde un fils, auquel tu donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire: Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés.» Tout cela arriva pour que s’accomplît la parole du Seigneur prononcée par le prophète: Voici que la Vierge concevra et elle mettra au monde un fils, auquel on donnera le nom d’Emmanuel, qui se traduit: «Dieu-avec-nous». Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit: il prit chez lui son épouse. IMMACULÉE CONCEPTION (A) 1er LECTURE (Gn 3, 9-15.20) Lecture du livre de la Genèse. Quand l’homme eut désobéi à Dieu, le Seigneur Dieu l’appela et lui dit: “Où es-tu?” Il répondit: “J’ai entendu tes pas dans le jardin et j’ai eu peur, parce que je suis nu; c’est pourquoi je me suis caché.” Il dit: “Qui t’a appris que tu étais nu? Aurais-tu mangé du fruit de l’arbre dont je t’avais défendu de manger?” L’homme dit: “La femme que tu as mise avec moi m’a donné du fruit de l’arbre et j’ai mangé.” Yahvé Dieu dit à la femme: “Qu’as-tu fait là?” La femme répondit: “Le serpent m’a trompée et j’ai mangé.” Alors Yahvé Dieu dit au serpent: “Puisque tu as fait cela, tu seras maudit parmi tous les animaux des champs et toutes les bêtes sauvages. Tu ramperas sur ton ventre et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie. Je mettrai la discorde entre toi et la femme, entre ta race et sa race, elle te blessera à la tête, et toi tu la blesseras au talon.” L’homme donna alors à sa femme le nom d’Eve (c’est-à-dire la Vivante) parce qu’elle fut la mère de tous les vivants. PSAUME DE MÉDITATION (Ps 98) Chantez au Seigneur un chant nouveau pour les merveilles qu’il a faites, pour la victoire qu’il a remportée, pour les coups d’éclat de sa sainteté. Le Seigneur a révélé son salut, il a fait voir aux païens sa justice. Il s’est rappelé sa préférence pour Jacob, sa fidélité à Israël. Tous ont vu jusqu’aux confins du monde lesalut de notre Dieu. Acclamez le Seigneur, toute la terre, éclatez en cris de joie! 2ème LECTURE (Ep 1,3-6.11-12) Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Éphésiens. Béni soit Dieu, le Père du Christ Jésus notre Seigneur! Oui, il nous a donné dans les cieux, dans le Christ, toute bénédiction spirituelle. En lui il nous a choisis avant la création du monde pour être devant lui saints et sans tache. Par amour il décidait dès ce moment qu’il ferait de nous ses fils par Jésus Christ et pour lui. Tel a été son vouloir et son bon plaisir, afin que soit louée et glorifiée sa grâce, ce don qu’il nous faisait dans le Bien-Aimé. C’est ainsi qu’en lui nous avons été choisis; Celui qui agit en tout selon sa libre volonté, avait en effet décidé de nous mettre à part. Nous devions porter cette attente du Messie, pour qu’en résulte à la fin la louange de sa gloire. ÉVANGILE (Lc 1, 26-38) Évangile de Jésus Christ selon saint Luc. L’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée appelée Nazareth, auprèsd’une vierge déjà promise en mariage à Joseph, un homme de la famille de David; le nom de la vierge était Marie. L’ange vint à elle et lui dit: “Réjouis-toi, pleine degrâce, le Seigneur est avec toi.” Marie était toute troublée de ces paroles et se demandait ce que voulait dire cette salutation. Mais l’ange lui dit: “Ne crains pas, Marie! Tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Tu vas être enceinte et tu mettras au monde un fils que tu appelleras du nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très- Haut, et c’est à lui que le Seigneur Dieu donnera le trône de David son père. Il règnera pourtoujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin.”Marie dit à l’ange: “Comment cela se fera-t-il puisque je n’ai pas de relations avec un homme?” Mais l’ange lui répondit: “L’Esprit Saint viendra sur toi, la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre. C’est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu. Sache que ta cousine Elisabeth a conçu elle aussi un fils dans sa vieillesse; elle en est à son sixième mois, elle qu’on appelait ‘la stérile’. Car rien n’est impossible à Dieu!”Marie dit alors: “Je suis la servante du Seigneur, qu’il m’arrive selon ta parole!” Et l’ange se retira d’auprès d’elle.

Link: http://www.dudasytextos.com/ftp/ORDINAIRE_DE_LA_MESSE.pdb

Vota esta noticia
 

Diccionario arameo hebreo español – Descargar gratis

Lexicón Hebreo-Arameo-Español א — א La letra Alef toma su nombre de la palabra hebrea álef, que significa “toro”. 1 בָא 1) Padre (Gén. 2:24). 2) Antepasado: abuelo, bisabuelo, etc. (Gén. 28:13). 3) Ancestro de una tribu o nación (Gén. 10:21). 4) Fundador de un grupo o gremio (Gén. 4:20). 5) Protector de los débiles (Sal. 68:6/5). 6) Expresión de reverencia a un sacerdote (Jue. 17:10), profeta (2 Rey. 6:12), rey (1 Sam. 24:12) o Dios (Deut. 32:6). 7) Padre u originador (Job 38:28). 8) Expresión de cariño para el esposo (Jer. 3:4) — bet av = casa paterna (Jos. 22:14). — Const. בַא, יִבֲא; Suf. יִבֲא, ךָיִבָא, ויִבָא, ךּהיִבַא, Pl. תוֹבָא; Const. תו׳בֲא; Suf. יַתוֹבֲא. * 2 (AR) בַא 1) Padre (Dan. 5:2). 2) Padres o antepasados (Dan. 2:23). Suf. יִבַא, ךְוּבֲא, יִהוּבֲא; Pl.suf. יִתָהָבֲא, ךְָתָהָבֲא, הָנָתָהָבֲא. * 3 בֵא 1) Retoño (Cant. 6:11). 2) Tallo (Job 8:12). Suf. וֹבִּא, Pl.const. יֵבִּא. * 4 (AR) בֵא Fruto (Dan. 4:9/12). Suf. הֵּבְּנִא. — בֹא Odre (Job 32:19). — Var. בוֹא, Pl. תוֹבֹא. … Abreviaturas A) ABREVIATURAS DE LOS NOMBRES DE LOS LIBROS DE LA BIBLIA Gén. Génesis Ecl. Eclesiastés Exo. Exodo Cant. Cantares Lev. Levítico Isa. Isaías Núm. Números Jer. Jeremías Deut. Deuteronomio Lam. Lamentaciones Jos. Josué Eze. Ezequiel Jue. Jueces Dan. Daniel Rut Rut Ose. Oseas 1 Sam. 1 Samuel Joel Joel 2 Sam. 2 Samuel Amós Amós 1 Rey. 1 Reyes Abd. Abdías 2 Rey. 2 Reyes Jon. Jonás 1 Crón. 1 Crónicas Miq. Miqueas 2 Crón. 2 Crónicas Nah. Nahúm Esd. Esdras Hab. Habacuc Neh. Nehemías Sof. Sofonías 802 Est. Ester Hag. Hageo Job Job Zac. Zacarías Sal. Salmos Mal. Malaquías Prov. Proverbios B) OTRAS ABREVIATURAS USADAS Abs. Absoluto Adj. Adjetivo Adv. Adverbio AR Arameo Art. Artículo Arq. Arquitectura Colect. Colectivo Comp. Comparar Const. Constructo Demost. Demostrativo Det. Determinativo, Artículo definido Euf. Eufemismo Fem. Femenino Heb. Hebreo Idem. Igual Impf. Imperfecto 803 Impv. Imperativo Indef. Indefinido Inf. Infinitivo Intens. Intensidad (Plural de intensidad) Interj. Interjección Intrans. Intransitivo Jus. Jusivo K. B. Koehler-Baumgartner Lit. Literal Loc. Locativo Mas. Masculino Metaf. Metafórico, metafóricamente Mss. Manuscritos Neg. Negativo Pág. Página Part. Participio Pas. Pasivo Paus. Pausa Perf. Perfecto Pers. Persona Pl. Plural Poet. Poético 804 Pref. Prefijo Prep. Preposición Pron. Pronombre Prop. Proposición (Prop. Stutt., Propuesta de las notas de pie de página de la Biblia Hebraica Stuttgartensia) Rel. Relativo M. M. Mar Muerto (Rollos M. M., Rollos del Mar Muerto) Sing. Singular Suf. Sufijo Sust. Sustantivo Stutt. Stuttgartensia (Biblia Hebraica Stuttgartensia) TM Texto Masorético Trad. Traducción (Otra trad., Otra traducción) Ug. Ugarítico Vaif. Vaifal (Imperfecto con Vav Consecutiva) Var. Variante textual Vep. Vepaal (Perfecto con Vav Conversiva) Vers. Versiones םָלוֹעְל םוּקָי וּניֵהֹלֱא רַבְדּ Devár Elohéinu yaqúm le-olám La Palabra de nuestro Dios permanece para siempre Prop. Proposición (Prop. Stutt., Propuesta de las notas de pie de página de la Biblia Hebraica Stuttgartensia). Stutt. Stuttgartensia (Biblia Hebraica Stuttgartensia). M. M. Mar Muerto (Rollos M. M., Rollos del Mar Muerto).

Link: http://www.dudasytextos.com/ftp/diccionario_arameo_espanol_hebreo.pdf

Diccionario arameo hebreo español – Descargar gratis 5.00/5 (100.00%) 1 voto
 

Biblia en latín – Descargar gratis

THE HOLY BIBLE VULGATE TRANSLATION XXIX Iulii MMIII THE HOLY BIBLE VULGATE TRANSLATION i Preface Old Testament 1 The Book of Genesis 37 The Book of Exodus 66 The Book of Leviticus 87 The Book of Numbers 116 The Book of Deuteronomy 142 The Book of Josue 160 The Book of Judges 178 The Book of Ruth 181 The First Book of Samuel, Otherwise Called the First Book of Kings 205 The Second Book of Samuel, Otherwise Called the Second Book of Kings 225 The Third Book of Kings 248 The Fourth Book of Kings 269 The First Book of Paralipomenon 290 The Second Book of Paralipomenon 315 The First Book of Esdras 323 The Book of Nehemias, Whis is Called the Second of Esdras 334 The Book of Tobias 342 The Book of Judith 352 The Book of Esther 361 The Book of Job 383 The Book of Psalms translated from the Greek 438 The Book of Psalms translated from the Hebrew 492 The Book of Psalms 546 Psalms 151 547 The Book of Proverbs 565 Ecclesiastes 571 Solomon’s Canticle of Canticles 574 The Book of Wisdom 585 Ecclesiasticus 618 The Prophecy of Isaias 653 The Prophecy of Jeremias 692 The Lamentations of Jeremias 696 The Prophecy of Baruch 702 The Prophecy of Ezechiel 738 The Prophecy of Daniel 753 The Prophecy of Osee 759 The Prophecy of Joel 762 The Prophecy of Amos 767 The Prophecy of Abdias 768 The Prophecy of Jonas 770 The Prophecy of Micheas 774 The Prophecy of Nahum 776 The Prophecy of Habacuc 778 The Prophecy of Sophonias 780 The Prophecy of Aggeus 782 The Prophecy of Zacharias 789 The Prophecy of Malachias 791 The First Book of the Machabees 813 The Second Book of the Machabees New Testament 829 The Holy Gospel of Jesus Christ According to St. Matthew 853 The Holy Gospel of Jesus Christ According to St. Mark 868 The Holy Gospel of Jesus Christ According to St. Luke 893 The Holy Gospel of Jesus Christ According to St. John 912 The Acts of the Apostles 937 The Epistle of St. Paul the Apostle to the Romans 947 The First Epistle of St. Paul to the Corinthians 957 The Second Epistle of St. Paul to the Corinthians 964 The Epistle of St. Paul to the Galatians 968 The Epistle of St. Paul to the Ephesians 972 The Epistle of St. Paul to the Philippians 975 The Epistle of St. Paul to the Colossians 978 The First Epistle of St. Paul to the Thessalonians 981 The Second Epistle of St. Paul to the Thessalonians 983 The First Epistle of St. Paul to Timothy 986 The Second Epistle of St. Paul to Timothy 988 The Epistle of St. Paul to Titus 990 The Epistle of St. Paul to Philemon 991 The Epistle of St. Paul to the Hebrews 999 The Catholic Epistle of St. James the Apostle 1002 The First Epistle of St. Peter the Apostle 1005 The Second Epistle of St. Peter the Apostle 1007 The First Epistle of St. John the Apostle 1010 The Second Epistle of St. John the Apostle 1011 The Third Epistle of St. John the Apostle 1012 The Catholic Epistle of St. Jude 1013 The Apocalypse of St. John the Apostle 1025 The Prayer of Manasses 1026 The Third Book of Esdras 1038 The Fourth Book of Esdras 1060 The Pauline Epistle to the Laodiceans and Alexandrians Introduction to the Electronic Format These files were produced following modern scholarship of the available Vulgate mss. The apocryphal books are prefixed with an x. For instance, First Machabees is x1ma.vul contained in vul-x1ma.zip. It should be noted Jerome translated Psalms from the Hebrew as well as the Greek. Accordingly, there were 2 Psalms texts, and these are called ps-h.vul and ps-g.vul. Jerome (c. 347-420) began his work in 382. In 386 he moved to Bethlehem and worked on the Old Testament. He began on using the Greek LXX, but quickly decided to work directly from the Hebrew. In 405 the Old Testament, as well as the rest of the New Testament was completed. Due to older Latin texts in circulation, Jerome’s work was not widely popular until the ninth century. The influence of Jerome’s Bible was quite extensive. For instance, the first knowledge of the Bible in the British Isles was from the Vulgate. The most current and correct copy of this Bible can be obtained from The Bible Foundation. If you find any errors in our copy, please let us know and check their site to see if a revised copy has been posted there. Updated Daniel and Esther Texts The original URL for this collection is: http://davinci.marc.gatech.edu/catholic/scriptures/raw-text.zip General Information Source for these texts: P. Michael Hetzenauer, Ord. Min. Cap. editor. Biblia Sacra Vulgatae Editionis: Sixti V Pont. Max. Iussa Recognita et Clemens VIII Auctoritate Edita. Neo Eboraci et Cincinnati: apud Fr. Pustet & Co. 1914. [Identical to 1922 edition]. The above published source is public domain under the terms of Title 17, United States Code, Section 304(b) [Copyright Act of 1976]. The transcriber does not claim to know the copyright status of this publication outside of the United States. Electronic Transcription 1996 Dennis McCarthy, no rights reserved. This electronic transcription is public domain. This text carries no warranty of any kind. This text may be copied freely, local laws permitting. Please credit the above source. Daniel PROPHETIA DANIELIS. Septuagint arrangement [Released 1996 December 08] [Updated 1996 December 25] Dedicated to the Memory of Elliott Harry Aldridge (1910 May 19 – 1990 November 01) About This Edition: The editor has assembled this text to approximate the arrangement of the Greek Septuagint version of Daniel. The Vulgate contains sections both from the Hebrew/Aramaic and Greek versions, but some of the verses exclusive to the Greek were transplanted to the end. The History of Susanna (13:1-64) and Bel and the Dragon (13:65- 14:42) are at the end of the source text. The editor has found conflicting information as to the place of these in the Septuagint. This may be because there were at least three ancient editions of Daniel in Greek: a pre-Christian text, a second century version by Theodotion, and a third century revision by Origen. This edition observes the arrangement suggested by the source text, which probably follows the Theodotion version. In accordance with the source text, the Song of the Three Children (3:24-90) remains in chapter 3; although absent from the Hebrew/Aramaic version, it was not moved to the end. The chaper:verse numbers for these sections are the editor’s, but have been influenced by Die Bibel in heutigem Deutsch. Deutsche Bibelgesellschaft: Stuttgart 1982. None of verses included in the source text has been removed from this edition. Esther LIBER ESTHER. Septuagint arrangement [Released 1996 December 08] [Updated 1996 December 25] i Dedicated to the Memory of Agnes Dorothy [Baxter] Aldridge (1909 November 22 – 1996 April 20) About This Edition: The editor has assembled this text to approximate the arrangement of the Greek Septuagint version of Esther. The Vulgate contains sections both from the Hebrew and Greek versions, but the verses exclusive to the Greek were transplanted to the end. These verses are specific to different events in the story of Esther. Placed out of the context of the body of book, as in the Vulgate, these verses can make for difficult reading. The guide for this arrangement of the text is The New American Bible. [NAB] Thomas Nelson Publishers: Nashville 1987. The chaper:verse numbers follow this edition with a few exceptions. Verse 15:1 is a restatement of verse 4:8b and may have been added to the Vulgate to put the following verses in context; it is not in the NAB. After much thought the editor has decided to label it verse B:7.5 even though it is an awkward designation. Verse 4:17 is left unnumbered in the NAB; in this text it is verse C:0. None of verses included in the source text has been removed from this edition. Our Changes The Bible and this file of additional information have been marked up for HTML display.  Additions: – Table of contents. – Chains between books. – References at the first of each book to the start of each chapter. – Tags which provide the ability to cross-reference from various commentaries and topical works to individual verses.  Changes: – Chapter subheadings in Psalms have been positioned between the chapter heading and first verse as a fifth level heading. – Subheadings in Psalms 119 have been positioned before the verse in which they appear as fifth level headings. – Trailing comments at the end of the New Testament books have been rendered as third level headings.  Notes: Verse renumbering has occurred in 30 books to conform to the Authorized Version so all reference scripture links will point to equivalent scriptures in all versions. The Psalms have been almost completely renumbered from the original sources since Psalms 9 and 10 were joined together, leading all further Psalms to be off by one until Psalms 147 which starts with verse 12. We have attempted to split verses properly where needed, but since we aren’t Latin scholars we may have erred in some cases. Verse joining was much easier and is probably correct. Further work in this area needs done in the non-canonical (or Apocryphal) books. The text of this on-line Bible is believed to be in the public domain. Our HTML/PDF markup of the above documents is placed in the public domain subject to the following conditions: 1. The entire HTML/PDF representation of the above works (the source of the Bible) may be copied for personal private use as needed. These copied files may be distributed to individuals as long as the copies are distributed without change and without financial profit subject to the following exceptions. It is permitted to charge a small fee for recovering any nominal costs for media and copying. 2. If you wish to post any of the HTML/PDF pages to a web site or bulletin board, we ask that you publish exact copies of the pages without modification to the original text. If errors need to be corrected, please notify us so we can correct our master copies. As with any publication, a reference to our site should accompany the posting. This is primarily to ensure that if any mistakes are found by any viewer, we can correct our master copies as well. Enjoy studying God’s Word: www.awmach.org, William H. Haller, Webservant

Link: http://www.dudasytextos.com/ftp/la_vulgata_biblia_en_latin.pdf

Vota esta noticia
 

Nuevo Testamento en Griego – Descargar gratis

H KAINH DIAJHKH H KAINH DIAJHKH The New Covenant The Greek New Testament Stephanus 1550 Received Text with 7456 textual notes, containing the collation of the four major recensions New corrected text, notes and typesetting cˆ 2002–2005 Bibles.org.uk. Typeset with pdfLaTEX under Linux: Sun 8th May, 2005 at 16:25 Permission for personal use only is hereby given. The Kerkis Greek fonts which were used to typeset this book are cˆ Department of Mathematics, University of the Ægæan. Introduction. This edition of Greek New Testament contains two revisions of the Textus Receptus and two other recensions of the Text, as described in the following paragraphs. It was prepared in strict accordance with the following basic principles: • No variations, however strongly supported by the Greek manuscripts and printed editions have been introduced into the text but were relegated to the footnotes. The total number of footnotes in this revision is 7456. • While the modern chapter and verse numbering was preserved for the sake of convenient reference, the elements that rely on human interpretation, such as capital letters and punctuation, were completely disregarded as they have no support from the ancient manuscripts. • A special symbol G is used as a verse terminator. The following four main textual recensions are fully collated in the base text and the footnotes of this book. T Textus Receptus, Stephanus 1550 edition. This is the base text of the present edition. Both the original 1550 edition and the Cambridge edition which was prepared by F.H.A. Scrivener in 1892 were used in the preparation of this work. K Scrivener, 1894. This is the text underlying the English Authorized Version of 1611 (K stands for KJV). M Majority Text. Byzantian Text recension. V Alexandrian recension (V stands for Vatican). This is the text of the Greek New Testament which comes from the manuscripts of the Alexandrian recension. The decision as to which recension to choose as a body of the text and which to place in the footnotes is pretty much arbitrary. However, once decided, it was never deviated from. Thus, the main text represents exactly that of Stephanus 1550 Textus Receptus, whilst the readings in the footnotes correspond exactly to the recensions represented by their respective symbols. In effect, this book contains “four books in one”, i.e., assumes that the reader will work with the footnotes as diligently as with the main text. There is nothing intrinsic that would make any reading in the footnotes preferred to iv that of the text or vice versa and, in each case, the reader must consult the Spirit of Truth, to be guided by the way of wisdom into the light of understanding. In some cases (such as Mat27:49 or Luk 6:4) the main recensions were not sufficient and I had no choice but to quote the individual MSS directly. The following abbreviations are used to refer to the manuscripts in the footnotes. @ Codex Sinaiticus, IV century. A Codex Alexandrinus, V century. B Codex Vaticanus (no book of Revelation), IV century. C Codex Ephraemi Rescriptus, V century. D Codex Bezae Cantabrigiensis, V century. The word on which there is a textual variant note has a little circle. If the textual variant affects multiple words then only the end of the first word is marked with the circle. Also, some peculiar cases like Joh 16:33 necessitated inclusion of extra information in the footnote. It is my pleasure to acknowledge the helpful contributions from the following people (in alphabetical order by first name): Andreas Matthias, Anoush Yavrian, Antonis Tsolomitis, Apostolos Syropoulos, Claudio Estrugo, Donald Arseneau, Heiko Oberdiek, Jonathan Melville, Mark Shoulson, Piet van Oostrum, Sebastian Rahtz, Taras Dyatlik, Victor Zhuromsky, Vladimir Volovich and Yannis Haralambous. And, most of all, I thank and praise the Lord God of Israel for providing everything his servant needed for preserving his precious words in this generation. May the Lord use the labours of all his servants to open the eyes of many in Israel and in all nations. Tigran Aivazian London, England. The Books Of The New Testament Page KATA MATJAION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1 KATA MARKON . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 59 KATA LOUKAN . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 101 KATA IWANNHN . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 166 PRAXEIS APOSTOLWN . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 214 PROS RWMAIOUS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 278 PROS KORINJIOUS A . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 300 PROS KORINJIOUS B . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 322 PROS GALATAS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 337 PROS EFESIOUS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 345 PROS FILIPPHSIOUS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 353 PROS KOLASSAEIS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 359 PROS JESSALONIKEIS A . . . . . . . . . . . . . . . . . 365 PROS JESSALONIKEIS B . . . . . . . . . . . . . . . . . 370 PROS TIMOJEON A . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 373 PROS TIMOJEON B . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 379 PROS TITON . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 384 PROS FILHMONA . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 387 PROS EBRAIOUS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 389 IAKWBOU . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 406 PETROU A . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 412 PETROU B . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 419 IWANNOU A . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 423 IWANNOU B . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 430 IWANNOU G . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 432 IOUDA . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 433 APOKALUYIS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 435

Link: http://www.dudasytextos.com/ftp/nuevo_testamento_en_griego.pdf

Vota esta noticia
 

Encíclia Spe Salvi – Benedicto XVI

CARTA ENCÍCLICA SPE SALVI DEL SUMO PONTÍFICE BENEDICTO XVI A LOS OBISPOS A LOS PRESBÍTEROS Y DIÁCONOS A LAS PERSONAS CONSAGRADAS Y A TODOS LOS FIELES LAICOS SOBRE LA ESPERANZA CRISTIANA CARTA ENCÍCLICA SPE SALVI DEL SUMO PONTÍFICE BENEDICTO XVI 1 Introducción. 1 La fe es esperanza. 1 El concepto de esperanza basada en la fe en el Nuevo Testamento y en la Iglesia primitiva. 3 La vida eterna – ¿qué es?. 7 ¿Es individualista la esperanza cristiana?. 9 La transformación de la fe-esperanza cristiana en el tiempo moderno. 10 La verdadera fisonomía de la esperanza cristiana. 14 María, estrella de la esperanza. 28 Introducción 1. « SPE SALVI facti sumus » – en esperanza fuimos salvados, dice san Pablo a los Romanos y también a nosotros (Rm 8,24). Según la fe cristiana, la « redención », la salvación, no es simplemente un dato de hecho. Se nos ofrece la salvación en el sentido de que se nos ha dado la esperanza, una esperanza fiable, gracias a la cual podemos afrontar nuestro presente: el presente, aunque sea un presente fatigoso, se puede vivir y aceptar si lleva hacia una meta, si podemos estar seguros de esta meta y si esta meta es tan grande que justifique el esfuerzo del camino. Ahora bien, se nos plantea inmediatamente la siguiente pregunta: pero, ¿de qué género ha de ser esta esperanza para poder justificar la afirmación de que a partir de ella, y simplemente porque hay esperanza, somos redimidos por ella? Y, ¿de qué tipo de certeza se trata?

Link: http://www.dudasytextos.com/ftp/Spe_Salvi.pdb

Vota esta noticia
 

3+2 = 5 minutos para hacer oración con niños pequeños

Modo de empleo del “3+2” ® Propiedades: El “3+2” es un producto especialmente diseñado para ayudar a crecer en amistad con Jesús. Fomenta el trato con Dios y el conocimiento propio. Previene la superficialidad y la tibieza. Indicaciones: Personas jóvenes, dotadas de espíritu deportivo, grandes ideales y preocupación por los demás. Dosis: Individualizada. Se comienza con 3 minutos de leer y 2 para hablar con Jesús: 5 minutos. Poco a poco se va aumentando hasta los 10 minutos o más… Contraindicaciones: Su consumo no es apto para “mayores”, alérgicos al compromiso, miedicas, inmaduros, egoístas ni perezosos. Efectos Secundarios: aumenta la intimidad con Dios, provoca alegría contagiosa, ganas de aprovechar el tiempo, sacar buenas notas, disminución de las peleas en casa, sonrisa permanente, anhelos de santidad. ________________________________________ Nota: En el mercado existen otros productos similares. El “3+2” es uno más. Actúa como las lentejas, “si quieres las comes o sino las dejas” (consulte con su Médico del alma). Examen de conciencia por la noche Pídele ayuda al Espíritu Santo, a la Virgen y a tu Ángel de la guarda. • ¿He salido enseguida de la cama a la hora de levantarme? ¿He ofrecido el día a la Virgen? • ¿He hecho algún pequeño sacrificio en las comidas y se lo he ofrecido al Señor? • Cuando voy a Misa, ¿le pido cosas a Jesús: por mis padres y hermanos, profesores, por el Papa, etc. ? • ¿He procurado que las demás se lo pasen bien? ¿He discutido? ¿He hablado mal de alguien? • ¿Tengo ordenados mi habitación y mi armario? • ¿He dicho siempre la verdad, toda la verdad y nada más que la verdad? • ¿He sabido perdonar y pedir perdón? Ahora pido perdón al Señor por lo que hice mal, le doy gracias por lo bueno del día y saco un propósito para mañana. Mi Plan de Vida (sin agobios) Me levanto “Minuto Heroico” a las ………………………….……………… Me hago la cama, preparo el desayuno…………………………………… Al llegar al Colegio saludo a Jesús en el oratorio ……………. ¿Qué días voy a Misa?………………………………………………………………… Después de comer hago la Visita al Santísimo a las ………… Hago la oración (3+2) a las ………………………………………………………. Por la tarde me pongo a estudiar a las ………………………………… Estoy con mis amigos a las ………………………………………………………… Ayudo en las tareas de mi casa a las …………………………………… Rezo el Rosario / Misterios …………………………………………………….… Hago el Examen de Conciencia a las ……………………………………… Rezo las 3 Ave Marías y me acuesto a las ………………………… ¿Cómo se hace la oración? Tranquilo. No se te va a aparecer un Ángel ni nada parecido. Hacer oración es muy sencillo. Te pones en presencia de Dios, ahí, donde estés, saboreando la oración de “Al comenzar…” Sirve para “sintonizar”. Después lees los textos seleccionados del evangelio del día y dejas correr la cabeza y el corazón. Jesús, sin ruido de palabras, te hablará, te dirá cosas estupendas. Terminas dándole las gracias y se acabó. Fácil ¿No? Al comenzar la Oración: Por la Señal de la Sta Cruz… Señor mío y Dios mío, creo firmemente que estás aquí; que me ves, que me oyes. Te adoro con profunda reverencia; te pido perdón de mis pecados y gracia para hacer con fruto este rato de oración. Madre mía Inmaculada, San José mi padre y Señor, Ángel de mi guarda, interceded por mi. Al terminar la Oración: Te doy gracias Dios mío, por los buenos propósitos, afectos e inspiraciones, que me has comunicado en esta meditación. Te pido ayuda para ponerlos por obra. Madre mía Inmaculada, San José mi padre y Señor, Ángel de mi guarda, interceded por mi.

Link: http://www.dudasytextos.com/ftp/3_2_ABRIL_07.doc

Vota esta noticia
 

Folleto 3+2 para hacer oración con niños y niñas pequeños

Modo de empleo del “3+2” Propiedades: El “3+2” es un producto especialmente diseñado para ayudar a crecer en amistad con Jesús. Fomenta el trato con Dios y el conocimiento propio. Previene la superficialidad y la tibieza. Indicaciones: Personas jóvenes, dotadas de espíritu deportivo, grandes ideales y preocupación por los demás. Dosis: Individualizada. Se comienza con 3 minutos de leer y 2 para hablar con Jesús: 5 minutos. Poco a poco se va aumentando hasta los 10 minutos o más… Contraindicaciones: Su consumo no es apto para “mayores”, alérgicos al compromiso, miedicas, inmaduros, egoístas ni perezosos. Efectos Secundarios: aumenta la intimidad con Dios, provoca alegría contagiosa, ganas de aprovechar el tiempo, sacar buenas notas, disminución de las peleas en casa, sonrisa permanente, anhelos de santidad. ________________________________________ Nota: En el mercado existen otros productos similares. El “3+2” es uno más. Actúa como las lentejas, “si quieres las comes o sino las dejas” (consulte con su Médico del alma). Examen de conciencia por la noche Pídele ayuda al Espíritu Santo, a la Virgen y a tu Ángel de la guarda. • ¿He salido enseguida de la cama a la hora de levantarme? ¿He ofrecido el día a la Virgen? • ¿He hecho algún pequeño sacrificio en las comidas y se lo he ofrecido al Señor? • Cuando voy a Misa, ¿le pido cosas a Jesús: por mis padres y hermanos, profesores, por el Papa, etc. ? • ¿He procurado que las demás se lo pasen bien? ¿He discutido? ¿He hablado mal de alguien? • ¿Tengo ordenados mi habitación y mi armario? • ¿He dicho siempre la verdad, toda la verdad y nada más que la verdad? • ¿He sabido perdonar y pedir perdón? Ahora pido perdón al Señor por lo que hice mal, le doy gracias por lo bueno del día y saco un propósito para mañana. Mi Plan de Vida (sin agobios) Me levanto “Minuto Heroico” a las ………………………….……………… Me hago la cama, preparo el desayuno…………………………………… Al llegar al Colegio saludo a Jesús en el oratorio ……………. ¿Qué días voy a Misa?………………………………………………………………… Después de comer hago la Visita al Santísimo a las ………… Hago la oración (3+2) a las ………………………………………………………. Por la tarde me pongo a estudiar a las ………………………………… Estoy con mis amigos a las ………………………………………………………… Ayudo en las tareas de mi casa a las …………………………………… Rezo el Rosario / Misterios …………………………………………………….… Hago el Examen de Conciencia a las ……………………………………… Rezo las 3 Ave Marías y me acuesto a las ………………………… ¿Cómo se hace la oración? Tranquilo. No se te va a aparecer un Ángel ni nada parecido. Hacer oración es muy sencillo. Te pones en presencia de Dios, ahí, donde estés, saboreando la oración de “Al comenzar…” Sirve para “sintonizar”. Después lees los textos seleccionados del evangelio del día y dejas correr la cabeza y el corazón. Jesús, sin ruido de palabras, te hablará, te dirá cosas estupendas. Terminas dándole las gracias y se acabó. Fácil ¿No? Al comenzar la Oración: Por la Señal de la Sta Cruz… Señor mío y Dios mío, creo firmemente que estás aquí; que me ves, que me oyes. Te adoro con profunda reverencia; te pido perdón de mis pecados y gracia para hacer con fruto este rato de oración. Madre mía Inmaculada, San José mi padre y Señor, Ángel de mi guarda, interceded por mi. Al terminar la Oración: Te doy gracias Dios mío, por los buenos propósitos, afectos e inspiraciones, que me has comunicado en esta meditación. Te pido ayuda para ponerlos por obra. Madre mía Inmaculada, San José mi padre y Señor, Ángel de mi guarda, interceded por mi.

Link: http://www.dudasytextos.com/ftp/3_2_MARZO_07.doc

Vota esta noticia
 

Aprendizaje y heroísmo – Eugenio D’Ors

EUGENIO D’ORS Eugenio d’Ors y Rovira nació en Barcelona el día 28 de septiembre de 1881 y murió en Villanueva y la Geltrú (Barcelona) el 25 de septiembre de 1954 APRENDIZAJE Y HEROÍSMO ————— GRANDEZA Y SERVIDUMBRE DE LA INTELIGENCIA EDICIONES UNIVERSIDAD DE NAVARRA, S.A. PAMPLONA, 1973 PRESENTACIÓN Estas dos conferencias de Eugenio d’Ors (1881-1954) fueron leídas en la Residencia de Estudiantes de Madrid: la primera, en 1915, y en 1919, la segunda. Fueron seguidamente editadas en la serie de “Varia” de aquella Residencia. Se proclamaba destinada esa serie —se diría que el mismo Juan Ramón Jiménez lo había escrito— a “perpetuar la eficacia de toda manifestación espiritual (lecturas, jiras, conferencias, conmemoraciones) que impulse la nueva España hacia un ideal puro, abierto y definido”. Se vuelven a publicar ahora, más de un medio siglo después, en esta serie de “Parerga” de la Universidad de Navarra, en la que se acogen algunos escritos breves que no parecen tener cabida en las otras series ordinarias que publica esta Universidad. Pertenecen, pues, estas conferencias a la época de los primeros contactos de Eugenio d’Ors con los protagonistas del mundo intelectual madrileño, unos años antes de su definitivo traslado a la capital (1922). Tras el fracaso, a principios de 1914, en las oposiciones a la cátedra de “Psicología Superior” de la Universidad de Barcelona (cátedra que fue otorgada a su contrincante Don Cosme Parpal y Marqués), los intelectuales de Madrid quisieron desagraviar al vencido: la Residencia de Estudiantes le invitaba, el 16 de febrero de aquel año, a leer una conferencia “De la Amistad y el Diálogo”, y el 20 del mismo mes leía otra titulada “Religio est Libertas” en la “Sección de Filosofía” del “Ateneo de Madrid”, por invitación de Ortega y Gasset, fundador de la “Sección” y defensor entonces del candidato vencido en aquellas oposiciones universitarias. Menos de un año tardó en volver a la “Colina de los Chopos”, como la llamaba Juan Ramón, para leer la primera de las conferencias que aquí se reproduce, y unos años más tarde para leer la segunda. El ambiente de la Residencia de Estudiantes, sus circunstancias y ambiciones han sido descritos con particular afecto y autoridad por el que fue su director, Alberto Jiménez Fraud, en su libro sobre “La Historia de la Universidad Española” (en el capítulo “La Colina de los Chopos”, página 451 ss.). La impresión que en un extranjero visitante de la “typical Spain” podía producir esa isla intelectual se puede ver en lo que decía J. B. Trend en su libro “A Picture of Modern Spain” (1921). Este hispanista de Cambridge, que encontraba en la Residencia el aire de su propia universidad, veía en Eugenio d’Ors, a cuyas conferencias se refiere, un “leader” del nuevo estilo intelectual, tanto en Cataluña como en toda España, que venía a cumplir en Barcelona un papel de reeducador similar al de Castillejo, secretario de la “Junta de Ampliación de Estudios”, en Madrid. La misión de la Residencia, como, en general, la de los hombres comprometidos en aquella empresa, fue la de purificar a los intelectuales españoles de la abulia, la zafiedad y el casticismo. Laín Entralgo ha destacado en alguna ocasión la importancia del hábito de la ducha fría matutina que caracterizaba a los residentes. En qué gran medida los hombres empeñados en esa labor procedían del magisterio krausista de Giner de los Ríos, no es necesario recordarlo, pero también otras personas no identificadas con esa línea especialmente madrileña, incluso distantes, como aquel conferenciante genuinamente mediterráneo, podían aportar su voz al coro de ese nuevo mensaje de renovación intelectual. Fue la suya la de quien enaltece el aprendizaje honrado, el trabajo profesional con espíritu de servicio, frente al diletantismo, la chapuza y la pereza; la del que exalta la nobleza de todo trabajo, hasta el más humilde; la del que propugna la nueva aristocracia del buen gusto, el oficio y la “Obra Bien Hecha”. La crítica del intelectual ocioso, venal, inconstante y sin conciencia de servicio vuelve a encontrarse en otros lugares de la obra de Eugenio d’Ors; incluso en forma dramática, como vemos en el diálogo del “Nuevo Prometeo Encadenado” (1919, traducción castellana de 1970) con Io perseguida por una avispa (escena VII). “¿No sospechas que tu infortunado correr de hoy no es más que una repetición de tu excesiva ligereza de siempre? ¿Quién, Inteligencia, ha podido hasta el presente contar firmemente contigo?”. Pero, en estas conferencias, esa idea se presenta en la forma más depurada y positiva, pues su autor sabía que se estaba dirigiendo a una juventud universitaria que podía influir decididamente en el porvenir intelectual de España. Una década más tarde había de aparecer providencialmente en España un nuevo mensaje al que esta Universidad de Navarra debe su inspiración y existencia; un mensaje más sobrenatural, desde luego, más universal y profundo, que venía a enaltecer la perfección del trabajo profesional, no sólo como imperativo divino, sino precisamente como el medio ordinario de santificación: “Pon un motivo sobrenatural a tu ordinaria labor profesional, y habrás santificado el trabajo” (Camino, 359); “¿Quieres de verdad ser santo? —Cumple el pequeño deber de cada momento: haz lo que debes y está en lo que haces” (ibid. 815), etc. Con este nuevo planteamiento se aspira de nuevo a aquellos mismos ideales de cultura laical, de laboriosidad, buen gusto, limpieza, honradez científica, cuidado de los detalles, pedagogía de la libertad. No carece, pues, de un profundo sentido esta nueva edición de aquellas conferencias de la Residencia de Estudiantes: es como un eco consecuente de un mensaje ya lejano pero inmarcesible. A. O.

Link: http://www.dudasytextos.com/ftp/aprendizaje_heroísmo_DOrs.doc

Vota esta noticia